P1080018 (2)
Laura Maya
Co-fondatrice et contact Australienne

Mon nom est Laura Maya, qui signifie « bâton de l’amour » en népalais prononcé par les gens du pays. Je suis originaire d’Australie et suis une heureuse nomade, étudiante à l’université, bénévole en série, passionnée des massages et parmi les membres fondateurs de Sukarma .

Quand j’avais 13 ans, un programme d’échange culturel aux Etats-Unis a éveillé mon amour d’explorer de nouvelles cultures en profondeur plutôt qu’entant que touriste de passage. A 16 ans, j’ai participé à un programme d’échange culturel de 12 mois en Norvège, avec « AFS », suivi par des voyages en tant que volontaire en Espagne,  à  Honduras, en Équateur, et éventuellement, au Népal. Je soutiens l’idée des programmes d’échanges interculturels et d’éducations qui inspirent et cultivent énormément. Je crois qu’il y a des milliards de différentes «bonnes» façons de vivre et que nous pouvons apprendre quelque chose de chaque personne que nous rencontrons.

Mon parcours professionnel est (surprise, surprise ! ) gérante de programme de bénévolat pour des organismes à but non lucratif, coordinatrice d’étudiants internationaux ainsi que de volontaires, et je suis dans ma troisième année d’un baccalauréat des arts et de communication Internet. Cependant, ma plus grande passion est de voyager et d’explorer les pays riches ou pauvres des quatre coins de la planète. Cette passion m’a entraîné à essayer de combler l’écart entre les personnes vivant dans les communautés opprimées et défavorisées afin que chacun puisse bénéficier des mêmes droits et de laliberté que j’ai.

En 2009, mon mari et moi nous sommes lancés un défi de faire un trek humanitaire allant jusqu’au camp de base du mont Everest afin de récolter des fonds pour la Croix-Rouge. Nous avons décidé de rester au Népal pour quelques mois supplémentaires et de travailler sur un projet de mise en place d’une bibliothèque dans un village reculé de l’Himalaya afin d’initier les enfants à des livres d’histoire pour la première fois de leur vie. Nous avons créé le Centre de ressources communautaires de tournesol et sommes tombés en amour avec les villageois, ce qui fut le début d’une chaîne d’événements heureux qui nous a conduit à la mise en place de Sukarma Népal et ses organisations partenaires ainsi qu’un certain nombre d’autres projets axés sur ma plus grande passion: l’abolition de l’esclavage moderne, de la traite et de l’exploitation humaine.

Chaque jour est une surprise, un apprentissage, un retour à la réalité et la possibilité de pratiquer l’art de la patience et de la gratitude. Si vous souhaitez vous impliquer avec Sukarma Népal, alors n’hésitez pas à nous contacter!